Si vous vous intéressez au secteur du bâtiment, vous vous demandez peut-être ce qu’est le département de l’énergie (DOE) et comment il est impliqué dans ce secteur. Dans l’article suivant, vous découvrirez les objectifs, le financement et les projets du DOE qui sont importants pour le secteur du bâtiment.

A quoi consistent les normes de performance en matière d’efficacité énergétique des bâtiments ?

Les normes d’efficacité énergétique des bâtiments établissent le niveau de performance que doivent atteindre les nouveaux bâtiments résidentiels de faible hauteur. Elles déterminent également la performance énergétique minimale des bâtiments existants. Les normes doivent évoluer à intervalles réguliers, et la dernière mise à jour prendra effet en 2023.

Les normes d’efficacité énergétique sont exigées par la loi sur la conservation et la production d’énergie. Cette loi exige également que les agences fédérales déterminent les niveaux de consommation énergétique des nouveaux bâtiments fédéraux.

Lors de la détermination de l’efficacité d’un nouveau bâtiment, la loi sur la conservation et la production d’énergie prévoit que les bâtiments fédéraux doivent respecter les normes de base de l’IECC. Par conséquent, le programme des codes de construction des États du ministère a effectué une analyse coût-efficacité de la dernière version de l’IECC de l’ICC. Le code modèle de l’IECC contient des exigences minimales en matière de performance environnementale, sanitaire et économique. Cependant, il exclut les maisons multifamiliales de trois étages ou moins.

Comment élaborer une politique climatique rentable ?

L’une des étapes les plus importantes pour freiner le réchauffement de la planète est l’élaboration d’une politique climatique rentable. Cela inclut le contrôle de tous les gaz à effet de serre, y compris les gaz autres que le CO2. Mais le rôle des gaz autres que le CO2 dans la politique climatique n’a guère retenu l’attention. Heureusement, des recherches récentes ont permis de dresser un tableau plus complet de la question.

Le méthane (CH4) est un puissant gaz à effet de serre, avec des tonnes de CH4 pour chaque tonne de CO2. Il provient de sources telles que l’agriculture, la gestion des déchets et les décharges. Les sources naturelles comprennent les termites, les zones humides et la combustion de la biomasse. Les autres sources liées à l’homme sont la production de combustibles fossiles, l’élevage et la riziculture.

Le coût social du dioxyde de carbone est une méthode d’estimation des dommages économiques causés par les émissions supplémentaires de gaz à effet de serre. Fondées sur la science du climat et d’autres disciplines, ces estimations peuvent informer les décideurs politiques et aider à quantifier les avantages et les coûts de l’atténuation.

Quels sont les projets visant à assurer la cybersécurité des bâtiments flexibles ?

Le bureau de la cybersécurité du ministère de l’énergie (DOE) s’est donné pour mission d’améliorer la sécurité des réseaux de la nation. À cette fin, il a lancé plusieurs projets visant à renforcer la cybersécurité des bâtiments flexibles et à vérifier la performance de leurs équipements. En utilisant le meilleur de ces technologies, le ministère espère offrir aux occupants de ces bâtiments une expérience utilisateur supérieure et une meilleure efficacité énergétique.

Dans le cadre de cet effort, le DOE a créé un référentiel en ligne pour les documents relatifs à la cybersécurité des bâtiments flexibles. Il s’agit notamment d’un livre blanc, d’une liste de lectures recommandées et d’un cours de formation en ligne. Il s’agit d’un bon premier pas dans la direction de l’amélioration de la sécurité des installations fédérales. En outre, le ministère a chargé une petite équipe d’experts en cybersécurité d’examiner toutes les données pertinentes afin de créer un rapport judicieusement intitulé « Optimal O&M of the Smart Buildings of the Future ».

Financement du DOE pour les projets de rénovation des bâtiments de la prochaine génération

Le ministère de l’énergie (DOE) a annoncé un financement de 32 millions d’euros pour 30 projets de rénovation de bâtiments, visant à améliorer les technologies de logement abordable à faible émission de carbone. Cette initiative s’inscrit dans le cadre d’un effort plus large visant à stimuler la productivité de la construction, tout en améliorant la performance des bâtiments.

Sept équipes ont été sélectionnées pour tester de nouvelles techniques de rénovation visant à améliorer la performance énergétique et l’efficacité environnementale. Ces solutions innovantes pourraient contribuer à décarboniser plus rapidement 130 millions de bâtiments aux États-Unis.

Par exemple, le conseil d’administration de l’Université de Floride centrale fera la démonstration d’un système de pompe à chaleur multifonctionnelle intégrée à l’énergie solaire photovoltaïque pour le chauffage de l’eau. Cette solution peut contribuer à améliorer l’isolation des maisons, tout en réduisant la consommation d’énergie. Pour en savoir plus, cliquez sur https://www.videocorner.tv/2022/12/27/definition-doe-batiment/.